Souvenirs de la transhumance

 

Extrait du registre des délibérations de la commune de Mondavezan

12 octobre 1912

Article paru dans le Finestrou (journal du foyer) écrit par C.Loumagne

 

Une quantité considérable de bêtes à laine descendent annuellement de la Haute – Ariège. Ce bétail passe l’hiver et une bonne partie du printemps chez divers propriétaires de la commune de Mondavezan.

Ces ovins étant conduits journellement sur les terrains communaux, privent de la majeure partie des pacages, ceux du pays.

Attendu que ces « oueilles » arrivant dans la commune en octobre, et ne la quittant qu’à la fin mai, sont pour leurs propriétaires, une cause de richesse au détriment des habitants de Mondavezan.

Considérant que ces animaux, suppose-t-on, sont une cause de maladie grave pour toute bête à pied fourchu :

 

L’an 1912 et le 12 octobre

Le conseil municipal de Mondavezan s’est réuni au lieu ordinaire de ses séances, sous la présidence de Monsieur le maire VITAL.

Monsieur le maire ouvre la séance. Il demande aux membres présents s’ils ne seraient pas d’avis de mettre un impôt sur les troupeaux étrangers qui hivernent sur le territoire de la commune.

Sont présents : Messieurs Mounès, Doméjean, Dangla, Bacqué, Cornus, Lajous, Vital (désigné ce jour pour remplir les fonctions de secrétaire) Rouède, Lacaze, Roques et Vital maire.

Le conseil ouït l’exposé de son président, puis délibère :

 

A dater de ce jour, il est fixé un impôt de 50 centimes, par tête, sur tous les troupeaux étrangers de race ovine venant hiverner sur le territoire de la commune. Cinquante centimes par tête quel que soit le terrain communal sur lequel ces bêtes passeront ou pacageront pour y passer l’hiver.

Ces animaux ne pourront pénétrer dans la commune sans être accompagnés d’un certificat de santé. Ce document doit être daté de moins de trois jours. Celui-ci sera délivré par un vétérinaire sanitaire, dont la signature sera légalisée par le Maire. A leur arrivée, ces animaux seront également visités par Monsieur SUBRA. Cet homme est en résidence à Cazères. Il est aussi vétérinaire sanitaire de la commune.

Les conducteurs de troupeaux, dits pâtres, seront accompagnés par les propriétaires de Mondavezan. Ces derniers prendront ces animaux dans les 24 heures de leur arrivée à la mairie, et en même temps, y déposeront leur certificat de santé.

Les pâtres donneront aussi leurs noms, prénoms, âge et domicile, le nombre de bêtes confiées et l’engagement de verser leur impôt à la caisse du receveur municipal, en résidence à Cazères, du 1° au 31 décembre de l’année courante.

 

Ainsi délibéré à Mondavezan, les jours, mois et an que dessus, et signé par les présents :

 

         Mounès       Doméjean       Dangla       Bacqué         Cornus

 

     Lajous       Vital        Rouède    Lacaze    Roques     Vital