[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]

HISTOIRE DE LA SECTION THEATRE

Les débuts

Avant la guerre et jusqu’en 1955, pour financer le club de foot ( et au profit des prisonniers pendant la guerre) des soirées récréatives étaient organisées sous la direction de Melle Ferrié (enfants), Mrs Roques, Dancède, Foch, F.Turbide et Mme Courtiade.

Elles étaient composées de chants, danses, saynètes et pièces de théâtre (militaires).

Les répétitions et les représentations se faisaient dans le dépôt de grains de la boulangerie de M.Roques (actuellement les locaux de la commune, en face de la boulangerie) ou la salle à manger des Courtiade.

En 1965, dès le début de la construction de la salle, le groupe théâtral est relancé par Mme.Courtiade.

La représentation du 23 avril 1966 attire 300 spectateurs, la suivante 220.

Le spectacle sera joué à Larroque, Marignac, Lussan.

Au concours inter foyers de St Marcel Paulel, le groupe présente le 1° acte du médecin malgré lu iavec Marius Fourcade, Jean-Pierre et Marie-Hélène Flous.

Le foyer est sélectionné pour participer au concours nationalà Mettelwihr en 1967. Ils termineront finalistesavec « la farce du Chaudronnier» qui sera reprise pour le trentenaire du foyer.

.

Le voyage sera l’occasion de visiter Paris, les caves de champagne à Eperney, Colmar, Mettelwihr, la forêt noire allemande, le lac de Gérardmer et les vallées de la Saône et du Rhône.

 

Les années 70

 

L’activité, animée par Marie-Rose Courtiade, connaît un succès retentissant en 1972 en interprétant :
« J’y suis, j’y reste » de Vincy et Valmy.

Autres Productions : La poudre aux Yeux (71)
La main leste de Labiche (73)
Lorsque l’enfant paraît de Roussin (73)
Soirée récréative avec l’ école (75)

En 1973 et 1974, Bernard Rougeot fait participer le foyer aux spectacles inter-foyers avec les foyers du Lherm, de Mane, Soueich et d’Aspet .
Mondavezan y présentait des chants en 73 et « Grands-mères en mini-jupes » en 74.
Gaby Cazeneuve et Bernard Trarieux présentaient l’ensemble des spectacles.

A partir de 1974, seules des pièces de jeunes seront montées par Germaine Zanconato, puis Thérèse et Eliane Cazeneuve , Maguy Tainton.
Les années 80

Après un stage de la fédération à Mondavezan, auquel participent 6 stagiaires locaux, les adultes monteront :
en 1984 : « Je veux voir Mioussov » qui obtiendra un vif succès
en 1985 : La chambre mandarine ( jouée aussi à Boussens)
en 1988 : Léon ou la bonne formule.

Ce sont les jeunes et les enfants, quelquefois avec la participation des écoles, qui assureront tous les ans, 1 à 2 séances récréatives sous la direction de Maguy Tainton, Thérèse Cazeneuve puis Danielle Zanconato.

1989 : Pour le bicentenaire de la révolution française, Raymonde Martin écrit les textes d’ un grand spectacle qui réunit sur la scène un grand nombre d’enfants.

Les années 90

Ce seront essentiellement des jeunes qui assureront les spectacles de cette décennie.
Danielle Zanconato, Maguy Tainton, Raymonde Martin, Thérèse Cazeneuve, Marie-Christine Mérel, préparent des soirées consacrées à l’Europe, l’environnement…
La pièce « Palace » en 95, laissera de magnifiques souvenirs.

Les adultes reprendront du service pour mettre au point, en 2 ans de répétitions, « les têtes à claques » en 1999 ou joueront avec les jeunes : Rumeurs, Télémagouilles en 91.

Les années 2000

Les jeunes :
Ils reprennent en 2002 avec Danielle Zanconato, Raymonde Martin et Thérèse Cazeneuve.
Ils joueront :
Les bons petits anges 
Les petits hommes de la planète verte 
Nanas en colo 
Un conte africain
Le malade imaginaire
Une adaptation de Scapin

Les adultes :

2004 : La princesse aux toilettes
2005 : L’amour foot
2006 : Boeing boeing
2007 : Soirée Cabaret
2008 : Pas toutes à la fois
2009 : Hôtel très particulier

 

 [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]