[vc_row][vc_column width= »1/1″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″ el_class= »avant 1960″][vc_column_text]

 HISTOIRE DE LA SECTION FOOTBALL

PERIODE de 1930 à 1940

 

 

carte-jeunesse

Les anciens se rappellent que le foot se jouait à Mondavezan depuis le début des années 1930 sous le nom de Jeunesse Sportive de Mondavezan. Les terrains utilisés ont été successivement près du Moulin, au chemin de Lalanne qui appartenait à Roques, sur le terrain de Joignet des sœurs Abadie, et d’ autres.

Le football est né officiellement à Mondavezan le 30 novembre 1940 si on s’en réfère à la déclaration auprès du secrétariat d’état à l’instruction publique qui a été enregistrée sous le numéro 2569. Le Journal Officiel du 8 décembre 1940 en atteste l’ existence. La raison sociale de l’association a pour but : « par la pratique du football et des sports athlétiques, de développer les aptitudes physiques et les qualités morales de tous les membres et de créer ainsi entre eux de nouveaux liens de bonne camaraderie et d’amitié. »

Nous sommes en 1940, les Allemands ont envahit la France qui se retrouve séparée en deux. Pétain dirige la France du sud depuis l’armistice du 22 juin 1940. Les maires ont été remplacés par des représentants de l’État Français. A Mondavezan, le Commandant en retraite Jean Dangla est le nouveau maire désigné par les autorités de Vichy. Il se charge de cette création.

L’association prend le nom de Union Sportive Mondavezanaise(USM) et son siège social est la Mairie.
Le premier comité de dirigeants est ainsi formé :

Président : Jean Dangla, Commandant en retraite
Vice-Présidents : Jean-Marie Dario, adjoint au maire et Joseph Courtiade, industriel
Secrétaire : Joseph Dancède
Secrétaire-adjoint : Jacques Scalla
Trésorier : Jean Duffourg
Trésorier-adjoint : Léonce Vital
Membres : Jean-Marie Baylac – Louis Gros – Gabriel Laffont – René Roques – Marcel Serville – François Turbide – Julien Fernandez.

Le bureau qui fait suite à la fin de la guerre a la composition suivante : Hubert Ferrié est président, Laurent Vital, vice-Président, Joseph Dancède secrétaire et Joseph Duffourg, trésorier.

Le terrain qui est utilisé encore aujourd’hui avait été acquis pendant la guerre par le maire désigné par les autorités de Vichy, le Commandant Dangla Jean qui voulait en faire un lieu d’activités physiques pour tous en y installant des portiques.
Achat du terrain de sport :
Lors de la réunion de la délégation spéciale du 29 juillet 1942, Dangla présente « un projet d’aménagement d’un terrain scolaire provisoire d’éducation physique et sportive destiné aux enfants des écoles. » Il y a 66 scolaires pour 545 habitants à Mondavezan en 1942.
La commune sollicite une déclaration d’utilité publique de l’acquisition de deux parcelles à la préfecture qui donne son accord en avril 1943.
Une parcelle de 40 ares appartenant au boulanger François Roques et une partie (69 ares)d’une parcelle appartenant à Pierre Vital sont acquises en 1943.
Le projet prévoit un terrain de football au bord de la route de Mondavezan au Fousseret et un espace dédié à l’athlétisme vers le levant. Une piste de courses à pied, des portiques, un mât et des vestiaires sont prévus.
Des demandes de subventions sont acceptées et pour compléter le projet un emprunt est contracté auprès du crédit foncier.
La France est libérée en 1945. Le Conseil Municipal reprend la gestion de la commune. Lors de la réunion du 22 février, il décide d’accepter les modalités de l’emprunt et de poursuivre le projet.(Sources Archives municipales.)
Le terrain de football existe toujours sur cet emplacement. Les portiques qui étaient en bois se sont effondrés par manque d’entretien. Quant à la piste d’athlétisme, elle n’a jamais vu le jour.

 

 

Témoignages 

« J’ai joué au foot cinq ou six ans puis il y a eu du travail à la maison. Il y avait Joseph Mirepoix, Louis Blanchard, Joseph Turbide, Di Giovanni, Roger Loubens, Cazeneuve. C’était déjà Marcel Turbide qui s’occupait de l’équipe. Courtiade était président. Il nous déplaçait avec le camion du moulin. C’était Bertrand-Laffargue, le père de Simone Senges, qui nous conduisait, il travaillait au moulin. Nous, on déconnait derrière. Il y avait aussi des déplacements à vélo. On allait loin en vélo. On se déshabillait où on pouvait. A Mondavezan, c’était sous la grange de « l’oncle Turbide ». Fernandez et Lasserre faisaient les arbitres. Lasserre a fait l’arbitre officiel après. C’était juste après la guerre (de 1939). Je me souviens avoir vu jouer Albert Laffage, le père d’Edmond, pendant la guerre. » Laffont Albert

« Le terrain de foot a beaucoup changé de place. Il a été à Peyrottes, au Bernissa, chez les Abadie, au moulin, au fond de la côte. Le terrain de foot actuel était un champ à Roques qui l’a donné. (Jean Gros dit le Mitron)

« Le terrain de foot était avant là où habite Belmonte et encore avant, ici derrière. Il a été aussi au moulin, chez Courtiade et du côte de Lalanne, sur le plateau. C’était en fonction des propriétaires. Pour celui derrière chez nous, à Joignet, C’était Dancède qui avait réussi à convaincre mes tantes ( les sœurs Abadie) de lui prêter le terrain. Puis, Dangla, le maire, pendant la guerre a acheté le terrain actuel qu’il voulait équiper pour en faire un complexe sportif, ce qui n’a jamais été fait. Louis Bistes, Louis Gros et d’autres jouaient avec des godillots qui restaient de la guerre de 14. On avait pas de ballons, ça coûtait cher. On avait des ballons en chiffons, Saint-Paul l’instituteur nous avait acheté un ballon en mousse. » Jean Gros

« Lors de la création du club, j’ai 15 ans. Je deviens secrétaire en 1945. Les déplacements de cette époque n’étaient pas faciles, mais ils étaient très conviviaux. On se déplaçait à bicyclette vers Montesquieu, Saint-Martory, Lestelle…….. et nous étions parfois deux sur un même vélo. Plus tard, Messieurs Courtiade et Roques ont mis leur camion à notre disposition. Ensuite, nous avons utilisé l’autocar du Pouy-deTouges et nos voitures personnelles. »(Marcel Turbide)

« Au foot, je n’y ai joué qu’ une année, je me suis fait mal au genou. Il a eu plusieurs périodes. La première équipe, la Jeunesse Sportive, s’est formée en 1932, je n’avais que douze ans. Les plus âgés, Joseph Dancède, Jean Raymond du ‘Tenillet’, Jean Dufour partaient en bagnoles pour jouer au foot à Gratens, Pouy-duTouges et ailleurs. Il y avait Couget et René Foch qui avaient des voitures et qui transportaient les autres. Couget était le capitaine. Il s’était marié avec la femme qui tenait l’Epargne (La Vielle). C’était lui qui commandait les joueurs.
Pendant la guerre, il y a eu une autre équipe avec Dangla qui a fait acheter un terrain à Vital. C’est celui qui existe aujourd’hui. Monsieur Courtiade a fondé une équipe en 1942. Le siège était au café Roques.(Louis Bistes)

« J’ai fait du foot à Mondavezan avec Louis Gros de Caillaouet, Constant Gros et on se déplaçait à bicyclette. La première fois, j’ai joué au Plan. On jouait avec des crampons ou des sandales. On s’est déplacé aussi avec le camion de Courtiade. Le ballon était fait avec des lacets. On avait pas de vestiaires, on se déshabillait derrière une haie. C’était Courtiade qui s’en occupait puis après, Marius Lasserre, et ensuite, Marcel Turbide. Auguste Davezac était arbitre et représentait le club.(Fernand Cazalé)

Période de 1960 à 1970.

A la fin de saison 1954-1955, le club est mis en sommeil par manque de dirigeants.
La plupart des joueurs va jouer dans des clubs voisins comme Gabriel Cazeneuve à Martres.

Le 21 mai 1960, des dirigeants reprennent le club en organisant une assemblée générale qui adopte les statuts. Ceux-ci reprennent les idées de ceux de 1940 en y ajoutant quelques aménagements dont celui d’interdiction de toute discussion politique et religieuse. Ils maintiennent le nom ‘Union Sportive Mondavezanaise.’
La présidence est prise par Jean Courtiade.

Au cours de l’ assemblée générale du 22 mai 1963, les membres de l’union sportive Mondavezanaise prononcent la dissolution de la société. Cette société est remplacée par une section football au sein du Foyer Rural de Mondavezan. On choisit la couleur de l’équipe : rouge et or. Le 29 mai 1963, le nouveau club est affilié au district de Toulouse.

L’USM a une équipe en 3° série et dispute les matchs en championnat et en coupe.Les matchs sont préparés par la commission sportive . Après les rencontres, les équipes se retrouvent à la salle du foyer.Un banquet annuel est organisé.

Saison 1963-1964

Bureau :
Président : Joseph Dancède

Secrétaire : Marcel Turbide
Trésorier : Guy Boube
Membres : Joseph Mirepoix – Auguste Davezac – Albert Laffont – Roger Tainton – Iréné Delas – Jean Cazeneuve.

En cours de saison, Joseph Dancède pris par de nombreuses activités se désiste en faveur de Laurent Boyer qui devient Président. Le 31 mai 1964, la saison se termine par un repas.
Lors de l’assemblée générale du 9 mai 1964, le secrétaire donne un bilan moral alarmant. « Le démarrage de la section est bien pénible. Cela est dû au départ de nombreux joueurs( Servat, Cottes, Ferrère, Labat, David, René Gros, Popis, Laborde, Lamarque, Soum, Lagarrigue, Boube) auxquels s’ajouteront les absences pour devoir militaire de Dignat, de la blessure de Vives, de la longue suspension de Loubens, de la maladie de Cazeneuve et des départs en cours de saison de Marty, Bénazet et de Fourment. Avec seulement deux arrivées(Sérignac et Bénazet), le forfait général de l’équipe est enregistré en cours de saison.

Saison 1964-65

Bureau élu le 23 mai 1964
Président : Laurent Boyer
Vice-Président : Joseph Dancède
Secrétaire : Marcel Turbide assisté de Roger Tainton
Trésorier : Guy Boube assisté de Henri Lagarrigue
Membres : Jean Turbide – Joseph Turbide – Joseph Mirepoix – Jean Mirepoix – Auguste Davezac – Jean Cazeneuve – Pierre Cazeneuve – Fernand Vives – François Bénazet – Constant Franco.

Le bureau est reconduit pour la nouvelle saison. Delas et Laffont démissionnent. Le bureau s’enrichit des arrivées de Jean et Joseph Turbide, Constant Franco, Jean Mirepoix, Pierre Cazeneuve, Fernand Vives, Henri Lagarrigue et François Benazet.
Assemblée générale le 18 mai 1965.
Les seniors disputent le championnat de troisième série et une équipe Junior est mise sur pied. Les seniors terminent troisième derrière Carbonne et Le Lherm. Les juniors ne termineront pas la saison.

A l’AG du 18 mai 1965, le bureau enregistre les démissions de Boyer, Lagarrigue, Jean Cazeneuve. De nouveaux arrivants avec Christian Pince, Roger Loubens, Adrien Llorens et Gabriel Cazeneuve.

Saison 1965-66

Bureau:
Présidents d’Honneur : François Penent – Jean Courtiade
Président : Marcel Turbide
Vice- Présidents : Joseph Dancède – Christian Pince
Secrétaire : André Llorens
Secrétaire-adjoint : Roger Tainton
Trésorier : Guy Boube.

Trésorier-adjoint : Roger Loubens
Membres: Joseph Turbide – Jean Turbide – Joseph Mirepoix – Jean Mirepoix – Gabriel Cazeneuve – Pierre Cazeneuve – Auguste Davezac – Constant Franco – Fernand Vives – François Bénazet.

L’équipe senior réalise une saison convenable malgré de nombreuses blessures, des départs à l’armée et de la défection de joueurs.
Assemblée générale le 17 mai 1966.

A l’assemblée générale du 29 juillet 1967, de nombreux éléments intègrent l’ équipe dirigeante

Saison 1967-68

Bureau :
Président : Pierre Cazeneuve
Vice-Présidents : Joseph Dancède – Dougnac – Louis Gros.
Secrétaire : Christian Pince- Secrétaire-adjoint : André Llorens
Trésorier : Roger Loubens- trésorier-adjoint : Roger Tainton
Membres :André Loubens – Henri Lagarrigue – Louis Gros – Dougnac – Gérard Martin – Antoine Hernandez – Georges Sans – François Labat – Michel Montané – Jacques Jabaudon – Ferrère-François Bénazet – Gabriel Cazeneuve – Auguste Davezac – Joseph Mirepoix – Contant Franco – Fernand Vives.

Afin de réaliser des entrées financières, il est décidé de créer des animations : Tir aux bouteilles lors de la fête locale, bal, loto, soirée théâtrale et tournois de piste.
Le club recrute un « entraîneur hautement talentueux » Roger Naylies qui arrive d’Aurignac après avoir évolué à Cazères. Il sera aussi joueur. Il a carte blanche « à décider de la technique à employer et à formuler les observations et les réprimandes. »
Les maillots sont nettoyés par Mme Tainton

Le 22 février 1968, le Président Pierre Cazeneuve démissionne car il part pour raisons professionnelles en Afrique. Gabriel Cazeneuve est élu Président.

Effectifs 1967-68 : Nogues René – Naylies Roger – Labat François – Loubens Roger – Pince Christian – Baudet Félicien – Piazza Roland – Gros Michel – Domejean Claude – Laborde René – Guérin Jacques – Duquesne Michel – Laffont Gabriel – Aimar Henri – Gros André – Vergé Claude – Bouny Jean – Cazeneuve Gérard – Lafage Edmond – Vergé Jean-Claude – Cialdini Carlo – Bistes Bernard – Gros Pierre – Caville – Senges Francis – Méric Jean.

Saison 1968-69. Thérèse Cazeneuve est secrétaire

 [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_gallery type= »image_grid » interval= »3″ images= »2572,2551,2561,167″ onclick= »link_image » custom_links_target= »_self » title= »années 1970/1980″][vc_column_text]

Président : Marcel Turbide

Entraîneurs: seniors : Roger Naylis (depuis 1968) puis Lino Girardini

1973 : tentative de création d’une équipe de vétérans.

1974 : Claude et Alain Zanconato ouvrent l’école de jeunes (benjamins, minimes, cadets) avec Francon ou Le Fousseret .

Les seniors atteignent les demi-finales du challenge de la ville de Toulouse en éliminant 2 équipes de 1° division du district.

1977: Les seniors accèdent à la Promotion de I° division.

1978 : Création de l’équipe réserve et d’une équipe cadets (avec Le Fousseret).

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_gallery type= »image_grid » interval= »3″ images= »2552,2553,2560,2565,2566,2567″ onclick= »link_image » custom_links_target= »_self » title= »années 1980/1990″][vc_column_text]

Entraîneurs seniors : Raymond Pugibet (82) Alain Turbide (86/87) Bernard Soulayrac (89)

École de foot : Claude et Marcel Zanconato

2 équipes seniors .

1 équipe cadets (85/86) avec Martres.

poussins, minimes, pupilles pour l’école de foot (entente avec Lavelanet en 89).

1982 : construction des vestiaires par la municipalité

1987/88 : construction de la salle du foot par des bénévoles dirigés par des professionnels locaux.

Palmarès

Challenge du fair play en 1980 :

« Pour moi, cela équivaut à un titre de champion. » Marcel Turbide.

Montée en 1° division 1983.

16° de finale de la coupe du midi en 1987.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_gallery type= »image_grid » interval= »3″ images= »2580,2579,2578,2577,2569,2568,2559,2558,2554″ onclick= »link_image » custom_links_target= »_self » title= »années 1990/2000″][vc_column_text]

Présidents : Marcel Turbide, Alain Turbide (91)

Secrétaires : Daniel Girardini, Alain Turbide, Nicole Soulayrac

Trésoriers : Alain Zanconato, Claude Vergé

Entraîneurs Jeunes : Marcel Zanconato, Daniel Girardini, Alain Turbide, Claude Vergé, Jean-Marc Arrouy, Didier Cassan

Entraîneur seniors : Bernard Soulayrac, Alain Turbide

90 : 50 ans du club

90/91 : organisation de 6 bals avec le basket

90 : montée en 1° division pour équipe I

Ecole de foot avec Lavelanet et Le Fousseret (depuis 89)

54 joueurs en 91.

91 : renforcement de l’éclairage

98 : Système d’arrosage

92 : Bernard Bistes monte l’équipe Véterans : matchs amicaux suivis évidemment d’un repas.

Participation au Tournoi des Pépères en fin de saison.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_gallery type= »image_grid » interval= »3″ images= »2548,2555,2563,2570,2571″ onclick= »link_image » custom_links_target= »_self » title= »années 2000/2010″][vc_column_text]

Président : Alain Turbide

Secrétaires :Nicole Soulayrac, Sébastien Charlas,

Trésorier : Claude Vergé

Arbitres : Hughes Gueguen

Entraîneurs I :

2000 : Jean-Luc Soulayrac et Célestin Cialdini

2002 : Jean-Luc Soulayrac et Carlo Cialdini

2006 : Patrick Setze

2008 : Christian Cazeneuve

Entraîneurs II :

2000 : Claude Pauly Christian Loubens A. Turbide

2006 : Claude Pauly

 

Jeunes : 2002, Sébastien Charlas et Renaud Laurent

3 équipes dans le groupe Mabroc : Martres, Boussens, Roquefort

2001 : SI : en 1° division du district.

2002 : la section organise sa « coupe d’été ».

2003 : Mondavezan accueille l’AG du district.

2006 : Les vestiaires sont reconstruits avec une tribune.

SI : 4° en promotion 1° division .

S II : 3° division et 1/8° coupe des réserves.

2008 : SI : descend de promotion mais 1/4 de finale en coupe.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]