CREATION DU FOYER  (les années 60)

1960 : création

Le foyer rural de Mondavezan a été créé à l’initiative de Pierre Cazeneuve, militaire de carrière et animateur dans plusieurs activités du village, aidé par Yvan Flous administrateur départemental des Foyers ruraux et professeur de cours agricoles à Cazères, M. Bousquet, président des Foyers Ruraux de la Haute-Garonne et M. Laurent Boyer, instituteur de l’époque et secrétaire du club de football.

Le premier bureau fut mis sur pied à la suite de l’assemblée générale du 21 janvier 1960 :

Président : François Courtiade

Vice Président : Jean Mirepoix

Secrétaire : Laurent Boyer

Secrétaire adjoint : Roger Loubens

Trésorier : Paul Lagarrigue

Trésorier adjoint : Marcel Turbide

Membres : Aimé Barthe, Jean-Marie Duffourg, Joseph Dancède, Guy Boube, Constant Franco, Guy Ferrère, Pierre Lajous, François Labat, Gabriel Cazeneuve, Roger Tainton, Jean-Louis Bacqué, Pierre Cazeneuve.

Le foyer est installé dans une grande salle désaffectée de l’école (ancienne cantine).

Les bénévoles refont le parquet, fabriquent des bancs. On achète le matériel pour installer la buvette, on place des rideaux pour le cinéma.

Le foyer est ouvert le jeudi et le samedi en soirée, le dimanche après-midi.

Il est tenu à tour de rôle par les commissaires de semaine.

A partir de 1965, on nommera un gérant.

Le premier a été M. Franco.

Le coût de la vie en 1960

En 1960, la cotisation coûte 500F.

1kg de sucre 125F, 1 éponge 100F, 1 ampoule électrique 165F, 1 timbre 35F,

1 consommation au foyer 55F, 1kg de charbon 185F

Un déplacement en autobus à Toulouse 10 000F.

A partir de 1962, on utilisera les nouveaux francs.

En 1960,on achète un poste TSF 6000F.

En 1961, le premier poste de télévision 215 000 F.

La construction du bâtiment

Le conseil municipal décide la construction d’un bâtiment communal lors de sa réunion du 2 avril 1964 sur le « Pré commun » terrain qui avait été acheté en 1911 pour y installer la fête locale.

Le 2 janvier 1966, le conseil municipal pourvoit à son ameublement par l’achat de 260 chaises, 40 fauteuils et 12 tables.

Premières activités gérées par le foyer:

BELOTE

FOOTBALL (création 1940) cliquer ici!

CIVAM :vulgarisation agricole :(Yvan Flous, Irénée Sajous, Joseph Dancède)

Mondavezan compte 467 habitants essentiellement dans le milieu agricole.

Le foyer diffuse l’ information sur les activités agricoles.

La section CIVA* (puis CIVAM) propose :

des stages d’animation de groupe pour les hommes (Toulouse, Barcelonnette, Paris)

et des journées d’information pour les femmes (création d’un syndicat pour la production de foies gras, planning familial, habitat rural).

Y.Flous, le conseiller agricole organise des conférences et des causeries 1 à 2 fois par mois sur des thèmes d’actualité:

– Alimentation du bétail, cultures et engrais, EDF, champs d’essai

– mais aussi marché commun, remembrement.

Des diapositives et des films produits par les industriels sont projetés.

BIBLIOTHEQUE

CINEMA

Par le biais de la ligue française de l’enseignement, il y a cinéma toutes les semaines. Une séance est dédiée aux enfants des écoles.

Certaines séances sont gratuites au début, les autres rapportent entre 200 et 1000F.

THEATRE

En 1965, dès le début de la construction de la salle, le groupe théâtral est relancé par Mme.Courtiade.

La représentation du 23 avril 1966 attire 300 spectateurs, la suivante 220.

Le spectacle sera joué à Larroque, Marignac, Lussan.

(plus d’infos en page théâtre,cliquer ici!)

VOYAGES

Des déplacements en autocar sont organisés pour aller aux concours agricoles, au rassemblement des foyers. Le 1° voyage annuel a pour but le lac de St Ferréol.

DANSES FOLKLORIQUES

En 1963 , en partenariat avec le « Poutou de Toulouse » des répétitions de danses folkloriques permettent à 6 couples de représenter le foyer au rassemblement.

M.Dupré était chef d’orchestre et Mme Courtiade animait le groupe.

( plus d’infos en page « Souvenirs » cliquer ici!)

Irénée Sajous, Gaby Cazeneuve et Roger Tainton le jour du cinquantenaire.

Irénée Sajous, Gaby Cazeneuve et Roger Tainton le jour du cinquantenaire.